CmsText($this->pagina->idTitolText, $this->idIdioma)!=""){ ?>

« Ne manquez pas... » Les 10 activités incontournables à La Pera

Découvrez le beau patrimoine historique

Vivez l'histoire
Un site idéal pour se perdre dans les moindres recoins, se plonger dans l'histoire imprimée dans les différents bâtiments d'une grande beauté.

• DURÉE DE LA VISITE : 2 h
• NE MANQUEZ PAS : La visite guidée du Château Gala Dalí.
• À qui s'adresse cette VISITE ? :
Aux passionnés de l'époque médiévale
• REMARQUE : Vous pouvez visiter les églises lors de la célébration de la messe, à La Pera, le dimanche à 11 h, à l'exception du troisième dimanche, où elle a lieu à Púbol. Pour entrer dans l'église de Sant Andreu de Pedrinyà, demandez la clé à la ferme voisine, Can Solés.

Origine

La Pera est une petite commune qui regroupe quatre hameaux, La Pera, Púbol, Pedrinyà et Riuràs, qui ont en commun le caractère typiquement ampurdanais et médiéval.
L'origine des trois noms des hameaux de La Pera (La Pera, Púbol et Pedrinyà) proviendrait des différentes formes dérivées ou composées du mot « pedra » (pierre en catalan). Car la pierre prend tout son sens dans ces villages ! Le territoire est accidenté par les contreforts nord-orientaux du massif de Les Gavarres, les villages perchés sur de petites collines, les rues pavées, et les châteaux, des fortifications et des mas en pierre ont marqué le développement architectural de l'Empordà à l'époque médiévale.
Vous vous perdrez dans les moindres recoins de chaque village et vous vous plongerez dans l'histoire imprimée dans les différents bâtiments d'une grande beauté. Découvrez des églises romanes cachées, de ravissants mas, d'anciennes murailles et fortifications... Ce monde est encore vivant à La Pera !

Souvenirs d'antan

La Pera compte quatre églises et divers bâtiments médiévaux d'une époque très prospère, comme le Château de Púbol. La commune conserve également des éléments évocateurs du passé tels que la forme des places principales (plaça major), les ruelles étroites, les façades en pierre et les anciens lavoirs. D'ailleurs, vous trouverez un lavoir à Riuràs qui servait autrefois à arroser les potagers alentour ainsi qu'un autre sur la plaça major de Púbol.
Prenez le temps de vous promener et de découvrir les recoins cachés à première vue. À La Pera, une petite place, la Placeta del Frontó, se blottit derrière l'église. Il y a plus de 50 ans, il était de tradition d’y jouer au fronton (pelote basque) après la messe du dimanche.

Une visite s'impose, celle du Château Gala Dalí, l'un des plus grands attraits de la Costa Brava

En 1969, Salvador Dalí offrit ce château à sa muse Gala. Il se chargea personnellement de le réaménager et de le décorer, donnant forme à l'œuvre d'art actuelle. Gala y a vécu de 1970 à 1980. Au fil du temps, il devint le dernier atelier de Salvador Dalí, de 1982 à 1984, ainsi que le mausolée de sa muse, décédée le 10 juin 1982. Salvador Dalí, mort quelques années plus tard, a été inhumé dans le Musée Dalí de Figueres. D'après la légende, Gala l'attend toujours.
Si vous souhaitez visiter l’intérieur, le Château de Púbol est géré par la Fundation Gala-Salvador Dalí

Églises romanes et gothiques

Les visiteurs seront séduits par les petites églises cachées, en dehors du circuit touristique, qui sont particulièrement ravissantes.
À La Pera, l'église de Sant Isidor date de l'époque gothique Renaissance (XVIIe siècle), ainsi que l'ermitage de Sant Rafael à Riuràs (XVIIe siècle). L'église de Sant Pere de Púbol est une construction antérieure, de style gothique, qui date du XIVe siècle. Quant à la bourgade de Pedrinyà, elle abrite l'un des plus grands exemples d'architecture romane de l’Empordà, l'église Sant Andreu de Pedrinyà (XIe et XIIe siècles).
 

Púbol


Le Château de Púbol
Ce bâtiment de trois étages qui gravite autour d'une cour haute et étroite, forme une unité indissoluble avec l’église et le jardin annexe, de style initialement francisé, dominant le paysage alentour. Documenté depuis XIe siècle, sa structure de base date de la période de grande splendeur de la baronnie, de la seconde moitié du XIVe siècle au début du XVe siècle. Les éléments, gothique Renaissance, de la façade qui préside la cour centrale, sont remarquables. Les murailles, actuellement intégrées aux anciens bâtiments, formaient une enceinte à l'ouest du château et de l'église. 
Le Château permet aujourd'hui de découvrir un édifice médiéval marqué par la créativité de Salvador Dalí dès son arrivée en 1969. Le peintre n’avait à l'esprit qu’une personne, Gala, et qu’un but, créer un lieu propice au repos et un refuge pour son épouse. Au fil du temps, il devint le dernier atelier de Salvador Dalí, de 1982 à 1984, ainsi que le mausolée de sa muse.
 
Église de Sant Pere de Púbol
L'église de Sant Pere, l'actuelle paroisse du village, appartenait à l'origine aux barons du Château de Púbol.
Construite entre 1327 et 1341, elle est de style gothique. Le Baron de Púbol, Bernat de Corbera, commanda le 6 juillet 1437 un retable dédié à Sant Pere. Cette œuvre est l'une des plus remarquables de l’art gothique catalan.
 
Retable de Sant Pere
L'église dispose d'une reproduction photographique à l'échelle réelle du retable de Sant Pere, qu'elle a conservée de sa réalisation en 1439 au début de la Guerre civile (1936), date à laquelle ce dernier fut transféré dans la cathédrale de Gérone. Il se trouve actuellement au Musée d'Art de Gérone.
Le retable, l'œuvre de Bernat Martorell, l'un des plus grands peintres du gothique catalan (XVe siècle), brosse des scènes de la vie de Sant Père (Saint Pierre). On aperçoit au centre Sant Pere assis sur son trône, tenant les clés du Ciel, ainsi que diverses scènes de sa vie. À ses pieds, sont agenouillés le Baron et la Baronne de Púbol, Bernat de Corbera et Margarida de Campllong, ainsi que leur fils Francesc, représentés avec le blason des Corbera, le corbeau.
 
La Plaça Major (place principale)
Cette place est un espace fascinant, qui comprend un lavoir public et un banc en pierre pour la cobla (ensemble instrumental), entouré de bâtiments de style gothique Renaissance. On remarquera le bâtiment de Can Carles, après avoir traversé la Place et emprunté la rue Major. Le mas de Can Carles, extramuros, a été construit au XIVe ou XVe siècle. Sa façade est de style gothique et son portail voûté. Ca l’Almar est un autre exemple qui se situe à l'angle sud de la place. Ce grand mas date du XVIIe siècle. Inachevé, la porte de la terrasse du premier étage est de style Renaissance. Les Almar étaient notaires depuis le XVIe siècle puis baillis de la baronnie. On distingue une autre ferme, celle de Can Canada. Cette bâtisse, qui date des XVIIe et XVIIIe siècles, est agrémenté d'un passage couvert sur lequel se dresse le château.
 

La Pera


Église de Sant Isidor de La Pera
L'église de Sant Isidor de La Pera, de style gothique Renaissance (XVIIe siècle), a été érigée sur un temple religieux du Xe siècle. Sa façade lisse a fait l'objet de modifications après la Guerre civile espagnole. Son abside est de forme polygonale et son intérieur de structure gothique.
Y sont également vénérés les martyrs Germà, Just, Paulí et Sisi, qui selon une tradition bien ancrée, étaient des enfants du village martyrisés à Gérone. 
 
La Plaça del Frontó
Au fil de votre promenade, vous découvrirez une petite place singulière à La Pera : la Placeta del Frontó. Cette place a été, pendant quelque temps, un espace très animé. En effet, pendant la première moitié du XXe siècle, les habitants de La Pera y jouaient au fronton, à la fin de la messe dominicale.
Nous apprécierons la vue imprenable sur le clocher de l'église de Sant Isidor et sa série de gargouilles sculptées.
En contournant l'église par derrière jusqu'à la rue de Les Roques, à quelques mètres de l’abside, il pourrait y avoir les vestiges de la muraille de l'ancien Château de La Pera documenté en 1273 sur un soubassement rocheux. Il reste un grand fragment de muraille, de grosses pierres non équarries. Quant aux angles, ils sont formés de pierres de taille. D'après les spécialistes, le Château se trouvait à la place actuelle de la mairie.
 

Pedrinyà

 
Église de Sant Andreu de Pedrinyà
L'église de Sant Andreu de Pedrinyà est une œuvre d'art roman des XIe et XIIe siècles. Lors de sa restauration en 1975-1976, la sacristie originale a été démolie, faisant l'objet d'autres rénovations. Cette église est l'une des plus importantes de l'art roman ampurdanais. Les peintures murales romanes qui ornent le mur et la voûte du presbytère sont actuellement conservées au Musée d'Art de Gérone.
Jouissez de la tranquillité et du silence de cet espace !

Vine a gaudir de la Pera, Púbol, Pedrinyà i Riuràs.
Ajuntament la Pera
Pl. Església, 1 - 17120 Baix Empordà
(+34) 972 488 205

AVEC LE SOUTIEN :
© La Pera Turisme | www.visitlapera-pubol.com | Avís legal